Mal du pays? 5 conseils pour lutter contre la nostalgie

Mal du pays? 5 conseils pour lutter contre la nostalgieVivre dans un pays étranger pendant un certain temps est une expérience formidable que vous ne voulez certainement pas manquer. Pendant les premiers jours tout est nouveau et excitant, et vous ne pouvez pas attendre d’explorer votre nouvelle maison temporaire. Des paysages magnifiques, de belles plages ou des rues historiques charmantes se présentent sous le meilleur jour et attendent votre visite. Après la première phase de lune de miel, il est parfaitement normal que les échanges interculturels deviennent difficiles. Vous pouvez commencer à sentir que votre maison vous manque, ce qui est tout à fait normal. Non seulement vous laissez votre ancienne vie derrière vous, mais probablement tout fonctionne différemment dans le nouvel hébergement. Pas étonnant qu’il ne soit pas très facile de s’adapter à une alimentation tardive, à différentes conditions d’hygiène ou à tout autre défi auquel vous pourriez être confronté. La plus grande influence, cependant, n’est pas votre environnement, mais la façon dont vous y pensez et faites face aux situations difficiles. Cela signifie que c’est juste une question de perception. Si vous pensez davantage à ce qui se passe à la maison, où vos amis vont et quels sont les événements qui vous manquent que sur les raisons pour lesquelles vous êtes venu ici, il est difficile pour votre nouvelle maison de rivaliser avec le confort de votre maison. Une fois que vous admettez que votre maison vous manque, vous devriez essayer de faire quelques changements et enfin combattre le mal du pays.

Comment faire pour ne pas ressentir le manque de votre maison: 5 conseils qui fonctionnent

  1. Si vous voulez vous donner une vraie chance de vous sentir comme chez vous un jour, il est important de bien connaître l’endroit. Assurez-vous d’avoir fait tous les sites touristiques et de bien connaitre la ville. Après avoir pris vos marques et vous être promené, vous savez où trouver les choses dont vous avez besoin. Vous trouverez certainement votre endroit préféré. Une belle vue, une atmosphère inspirante, un bon café – tout ce qui vous met à l’aise peut aider à combattre le mal du pays.
  2. Vous sentez-vous seul? Parfois, cela prend du temps avant de trouver de nouveaux amis. Sortez et rejoignez les nombreuses activités de votre école de langue. Chaque destination a tellement de choses amusantes à faire, ce qui rend facile d’entrer en contact avec des gens du même âge et intérêts. Bien sûr, il y a des internationaux ayant les mêmes problèmes que vous et qui seraient heureux si quelqu’un les invitait à se promener.
  3. Bien sûr, il est important de rester en contact avec ses amis et sa famille. Avec Internet, il y a des millions d’occasions de partager les détails de nos vies à travers les frontières des pays. Cela peut arriver que vous manquiez des sorties ou de vous amuser dans la vraie vie. Vous ne vous ferez pas de nouveaux amis en skypant avec vos parents. Bien sûr, il est important de leur faire savoir que vous allez bien, mais parler pendant trois heures chaque jour vous fera que plus nostalgique de votre maison.
  4. Presque tout est très différent maintenant. Pourquoi ne construisez-vous pas un refuge pour vous-même? Mettez en œuvre les passe-temps auxquels vous étiez habitués à la maison. Aimez-vous jouer dans une équipe de volleyball, courir, peindre ou lire? Habituellement, il est possible de continuer de faire ce que vous aimez et vous vous sentirez comme chez vous où que vous soyez.
  5. Dernier point mais non le moindre, prenez-le comme une chance personnelle de grandir. Vous pouvez surmonter le mal du pays et passer un bon moment pendant votre séjour linguistique. Fixez-vous un petit défi avec les choses à faire, à visiter, à manger, à boire, à acheter, etc. et à cocher, un par un. Vous serez surpris par le plaisir que vous pouvez avoir.

La maison nous manque tôt ou tard. Des fois plus, d’autres moins. Vous n’êtes pas seul. Cependant, un séjour linguistique à l’étranger est temporaire et vous l’avez choisi, car vous savez que de grandes choses vont se passer. Vous avez juste besoin de marcher à l’extérieur avec les bras ouverts. Et bientôt, vous pourrez jeter votre mal du pays par la fenêtre!