This is england

Afternoon-Tea-Bake-a-boo

Quand j’ai eu 18 ans je suis partie en Angleterre, dans une petite ville étudiante, près de Londres: Guildford, pendant 3 mois pour apprendre l’anglais. Et je suis totalement tombée amoureuse de ce pays. J’ai rencontré des gens incroyables, mes colocataires anglais m’ont fait découvrir leur culture, et bien sûr j’ai amélioré mon anglais.

Quoi qu’il en soit, de retour en France la seule chose a laquelle je pensais était de retourner en Angleterre. Deux ans après cette première expérience, j’ai eu l’occasion de faire un Erasmus avec mon école. Bien sûr, mon premier choix fut l’Angleterre. Et j’ai été acceptée à Oxford! J’étais tellement heureuse, encore plus quand j’ai appris qu’une de mes amies y allait aussi.

Ainsi, je suis retournée en Angleterre, en plus de cela à Oxford. Une des plus belles villes que je connaisse. Je vivais avec 5 autres filles: une Polonaise, une japonaise, une Autrichienne et 2 de Thaïlande. Vivre ensemble n’a pas toujours été simple  car nous venions toutes de cultures très différentes.

En dehors de mes colocs, j’ai aussi rencontré beaucoup de gens, ma meilleure amie était Australienne. Chaque week-end, avec mon groupe d’amis, nous faisions un road trip pour visiter l’Angleterre. Nous sommes allés à Brighton, Bournemouth, Cambridge, Londres …

Londres. J’y suis allée tellement de fois! Ce n’est pas très loin d’Oxford, il y a des bus tout le temps, facile d’y aller quoi. Bon par contre, Londres est une ville assez chère, Oxford aussi d’ailleurs. Peut-être que c’est le seul point négatif de mon Erasmus, je n’ai pas fait tout ce que je voulais à cause de l’argent. Je payais pour tout, mes parents ne me soutenaient pas financièrement donc bon … Mais manger des pâtes tous les jours, fait partie intégrante de la vie d’un Erasmus !

Il y a quelques mois, ces deux expériences étaient pour moi les meilleurs moments de ma vie. Tant de liberté, tant de soirées, tant d’amis, tant de souvenirs! Je voulais aller vivre en Angleterre pour toujours. Je ne peux pas vous dire combien j’ai pleuré une fois arrivées à l’aéroport de Nice: retour en France, retour à la réalité … Et puis je suis partie 6 mois à Barcelone…